Close

Incógnita

Incógnita Incógnita (Énigme), c'est le nom que nous avons donné à l'effigie qui préside et veille sur le site Arqueología Ecuatoriana, depuis toutes les fenêtres. Son origine est anecdotique, comme presque tout d'ailleurs dans la pratique archéologique équatorienne. Il s'agit d'une pièce unique, sans contexte connu, tombée entre nos mains de façon très paradoxale.

Interprétation iconographique

Silla Manteña

Revues Apachita Apachita 2
Apachita n°2
Éditorial : Réunions archéologiques PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Ernesto Salazar   
Samedi, 24 Février 2007 16:00

Les corps professionnels, fédérés ou non, se réunissent fréquemment lors de congrès, séminaires, tables rondes, etc., afin de garder la profession en vie, et de mettre ses membres au courant des ativités de recherches en cours. Malheureusement, en Archéologie, nous souffrons d'un manque quasi total d'interaction professionnelle. C'est pour cette raison qu'il est d'une importance cruciale que l'Institut National du Patrimoine Culturel (INPC), ait pris l'iniciative d'organiser et sponsoriser une série de réunions à caractère scientifique et de divulgation.

Mise à jour le Vendredi, 12 Février 2010 06:11
 
La citation PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Ernesto Salazar   
Samedi, 24 Février 2007 16:02

"L'archéologie est la discipline qui compte d'une théorie et d'une pratique en vue de récupérer des patrons de comportements hominidés inobservables, à partir d'indices indirects et de mauvais échantillons".

David Clarke. 1973. "The Loss of Innocence". American Antiquity 47: 100.

Mise à jour le Vendredi, 12 Février 2010 06:16
 
Le Seigneur de Sipán à Quito PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Josefina Vásquez   
Samedi, 24 Février 2007 16:08

- Cette fois-ci, Paquito* m'a bel et bien convaincue!" Nous amener ici à Quito cette exposition si riche et intéressante!

Voilà le commentaire que j'entendis alors que je sortais de l'exposition temporaire du Seigneur de Sipán à Quito, une semaine après la tenue des élections municipales. La versatilité iconographique des formes et matériaux de la culture moche, fruit de sept siècles de développement politique et technologique, a non seulement dominé le littoral nord du Pérou aux époques préhispaniques, mais dans un moment critique de la politique équatorienne, fait aussi encore frémir monsieur toute le monde qui, ébloui par l'or et l'argent, porte au pouvoir les élus provinciaux.

Mise à jour le Mardi, 17 Avril 2007 10:38
 
Les Amazones: la réalité dans le mythe PDF Imprimer Envoyer
Écrit par María Patricia Ordóñez   
Samedi, 24 Février 2007 16:10

On les connut comme celles qui se battent contre les hommes, ou comme les Androktones (assassines d'hommes), au dire d'Hérodote. Il n'y a pas de doute: les Amazones de la mythologie ont incarné l'ahurissement constant dont firent preuve les Grecs face au défi de l'inversion des rôles. Habiles à la guerre, capables d'exploits dans leurs affrontements, détentrices d'une organisation sociale hiérarchisée et dirigées par une reine guerrière et prêtresse, les Amazones des mythes sont apparues encore et encore tout au long de l'histoire pour menacer la masculinité des héros avec qui elles se mesuraient (par exemple, en s'affrontant au duc de Bohême, ou en attaquant Orellana dans les fleuves sudaméricains). Souvent par le passé, l'art de la guerre et la possession de la force pour chasser étaient des cractéristiques exclusivement attribuées aux hommes. Il n'est donc pas étonnant que les responsables de la recherche archéologique et du registre historique aient relégué les narrations sur les Amazones au plan d'anecdotes fantastiques.

Mise à jour le Mardi, 17 Avril 2007 10:37
 
Archéologie de la Violence PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Oscar Cajas   
Samedi, 24 Février 2007 16:12

La violence, dans le sens où nous l'entendons aujourd'hui, a toujours existé, ce qui nous amène à nous interroger sur l'image quelque part innocente que nous avons du chasseur-cueilleur préhistorique. De la même façon, à l'heure de représenter les premières communautés agricoles et éleveuses de troupeaux intégrées par des sujets pacifiques qui cultivaient leurs terres et veillaient sur leurs troupeaux, nous assumons sans problème le préjugé du "bon sauvage". Cette image sera sans aucun doute remise en question suite aux découvertes des tueries qui se sont produites sur les sites actuels de Talheim (Allemagne) et Olsen Chubbuck (EU). Ces études démontrent que le registre archéologique ne soutient pas l'idéologie du bon sauvage de façon généralisée.

Mise à jour le Mardi, 17 Avril 2007 10:37
 
Terrasses agricoles PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Julio Mena Tapia   
Samedi, 24 Février 2007 16:13

L'agriculture amena avec elle de grands changements dans la société humaine, principalement dérivés du besoin humain d'adapter la technologie à la prise en charge des cultures, ainsi qu' à leur amélioration et optimisation. Parmi les techniques utilisées, plusieurs nous sont connues, comme les cavaillons ou champs surélevés, les monticules agricoles et une infinité de modalités d'irrigation qui ont favorisé la production agricole préhistorique et actuelle. Dans ce contexte-ci, la terrasse de culture qui proliféra dans l'Amérique précolombienne n'est pas sans importance.

Mise à jour le Mardi, 17 Avril 2007 10:36
 
L'Équateur et les connexions entre la Mésoamérique et les Andes Centrales PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Daniela Balanzátegui Moreno   
Samedi, 24 Février 2007 16:15

L'étude des connexions mésoaméricaines avec les Andes n'est pas un sujet récent. En effet, depuis la fin du XIXème siècle, plusieurs chercheurs américanistes attriubèrent des influences mésoaméricaines, non seulement aux vestiges andins précolombiens, mais aussi à des traits culturels de groupes de l'époque. Alors que l'archéologie équatorienne faisait ses premiers pas, des spéculations furent faites sur l'apport diffusioniste centraméricain, non seulement de la part d' archéologues équatoriens comme González Suárez (1890) et Jacinto Jijón et Caamaño (1930), mais aussi d'étrangers tels que le grand américaniste Max Uhle (1922), dont les arguments soulignaient les ressemblances entre les styles céramiques (comme la peinture noire négative), les éléments iconographiques (tels que les figures humaines et zoomorphes) et lingüistiques, entre les deux régions.

Mise à jour le Mardi, 17 Avril 2007 10:35
 
Laboratoire d'archéologie PDF Imprimer Envoyer
Écrit par José Luis Villamil P.   
Samedi, 24 Février 2007 16:20

Les pierres de notre première "Apachita" sont déjà en train de s'accumuler, révélant de nouveaux intérêts et de nouvelles perspectives. Le premier objectif, c'est à dire la naissance d'un gorupe solide d'étudiants, à travers une publication qui reflète ses iniciatives, a été rempli. Et ce deuxième numéro démontre que nous avons assumé l'engagement, sans nous décourager face à l'immense tache que nous avons devant nous. Au mois de juillet dernier, lors de la réunion d'élection du Directeur de l'École d'Anthropologie et d'Archéologie, le Professeur Ernesto Salazar annonça au Dr. José Ribadeneira, Recteur de notre université, la possibilité de la mise en place d'un Laboratoire d'Archéologie en accord avec l'Université de l'État de Wayne (EU), à travers la Dr. Tamara Bray, depuis plusieurs années déjà associée à notre École. L'accord contemple un financement partiel pour l'équipement dudit laboratoire, de la part de l'Université de l'État de Wayne, et implique en échange un espace physique donné par l'Université Catholique de Quito pour son bon fonctionnement.

Mise à jour le Mardi, 17 Avril 2007 10:35
 
Bibliographie pour l'archéologue : Bibliothèque de la PUCE (Hémérothèque) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Daniela Balanzátegui, Oscar Cajas y José Luis Villamil   
Samedi, 24 Février 2007 16:24

La revue spécialisée est un recours bibliographique peu utilisé par le étudiants, soit par manque d'habitude, soit par méconnaissance de son existence. Afin de stimuler sa consultation, nous présentons ci-dessous une liste brève des principales revues scientifiques actuellement disponibles à l'´Hémérothèque de notre Université. Bien que certaines ne concernent que l'archéologue plus particulièrement, la plupart d'entre elles peuvent être consultées par tous les étudiants de l'École d'Anthropologie.

Mise à jour le Mardi, 17 Avril 2007 10:34
 
Chronique archéologique PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Esteban Acosta   
Samedi, 24 Février 2007 16:26

Au cours des derniers mois, plusieurs rencontres et recherches archéologiques ont eu lieu dans notre pays. Celles-ci ont contribué à l'amélioration de la connaissance de cette discipline en Équateur. C'est pour cette raison que les réalisateurs de ce Bulletin avont tenu à faire connaître à nos lecteurs quelques-uns des événements les plus importants.

Mise à jour le Mardi, 17 Avril 2007 10:34
 
Nécrologie : John H. Rowe (1917-2004) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Ernesto Salazar   
Samedi, 24 Février 2007 16:27

Le premier mai de l'année en cours, est décédé l'un des plus grands chercheurs de l'archéologie et l'ethnohistoire de la région andine. Diplômé de Harvard en 1941, Rowe débuta sa carrière universitaire à Cuzco, où il fonda la section d'Archéologie de l'Université de San Antonio Abad, et enseigna ensuite à l'Université de Popayán (Colombie), avant de s'intégrer au Département d'Anthropologie de l'Université de Berkeley, EU, où il resta pendant 40 ans. Il fut en plus membre fondateur de la "Kroeber Anthropological Society" de l'Université de Berkeley. En archéologie, sa contribution provint essentiellement de sa formation en études classiques, ce qui le porta ainsi à défendre la valeur de la sériation et de la stratigraphie en archéologie, ainsi que l'application correcte du principe connu sous le nom de Loi de Worsaae, sur l'importance du mobilier funéraire dans la datation des tombes. Il aborda aussi le problème des implications théoriques des concepts de stade, période et horizon en archéologie, ainsi que les patrons d'occupation et l'iconographie (de l'art Chavín essentiellement). Son travail archéologique se centra sur le Pérou méridional, et lui servit de base pour construire la séquence archéologique de la Sierra et du Littoral Péruviens. Tout cela sans oublier ses études sur la civilisation inca, dont il fut l'un des grands spécialistes. À sa mort, Rowe laissa plus de 300 productions bibliographiques publiées. Puisse-t-il reposer en paix.

Mise à jour le Vendredi, 12 Février 2010 06:14
 
Le système PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Ernesto Salazar   
Samedi, 24 Février 2007 16:29

Je ne me souviens même pas pourquoi il est venu. Mais un beau jour, j'eus dans mon bureau Don Manuel, pilleur aux mille "exploits" souterrains dans le Nord du pays. L'on pourrait naturellement être amené à penser qu'un pilleur sent l'antimoine, mais non. Bien au contraire, c'est un don Manuel parfumé et en complet qui vint s'asseoir en face de moi, bavard et de bonne humeur.

Mise à jour le Vendredi, 12 Février 2010 06:12
 


^  top