Close

Incógnita

Incógnita Incógnita (Énigme), c'est le nom que nous avons donné à l'effigie qui préside et veille sur le site Arqueología Ecuatoriana, depuis toutes les fenêtres. Son origine est anecdotique, comme presque tout d'ailleurs dans la pratique archéologique équatorienne. Il s'agit d'une pièce unique, sans contexte connu, tombée entre nos mains de façon très paradoxale.

Interprétation iconographique

Silla Manteña

Revues Apachita Apachita 3
Apachita n°3
La Délégation de l'Université Catholique de Quito au IIIème Congrès d'Archéologie en Colombie PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Catherine Lara   
Samedi, 24 Février 2007 16:38

Terminus de Quito, à l'aube du 8 décembre 2004. À moitié endormis encore, mais non sans enthousiasme, quatorze élèves de l'École d'Anthropologie de l'Université Catholique de Quito, dirigés par le Professeur Ernesto Salazar, attendent la sortie de l'autobus qui les emmènera vers Tulcán, première étape de leur voyage vers le Troisième Congrès d'Archéologie, organisé par la Société Colombienne d'Archéologie, à Popayán.

Mise à jour le Mercredi, 10 Novembre 2010 12:11
 
Sur les traces du Paititi PDF Imprimer Envoyer
Écrit par José Luis Barrera   
Samedi, 24 Février 2007 16:42

Et Atahualpa fut exécuté... Tout de suite après, plusieurs groupes indigènes, aidés par l'épais brouillard des Andes péruviennes et fuyant la domination du conquérant européen, entrèrent dans cette région qui leur avait parue si hostile du temps de leur soif d'expansion: la forêt. Ils se seraient soi-disant établis quelque part entre le Matto Grosso et les rives du Madre de Dios, tributaire du Beni, qui, avec le Mamoré, forme le Madeira, qui arrive lui-même jusqu'à l'Amazone. Avant l'arrivée des Incas, habitait dans les parages le peuple des Mojos, fondateurs initiaux du Règne du Paititi, qui acceptèrent ces gens de la Sierra, et ensemble, ils conformèrent l'une des plus puissantes et riches nations de la for

Mise à jour le Mardi, 17 Avril 2007 10:42
 
Connotations Sociales du Sacrifice Humain en Mésoamérique PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Estanislao M. Pazmiño T.   
Samedi, 24 Février 2007 16:49

La Mésoamérique a été le scénario d'un développement social considérable qui produisit une croissance démographique importante, et, comme conséquence, le développement de sociétés complexes. C'est dans ce même contexte que surgirent les institutions religieuses qui eurent une transcendance sur les groupes ethniques et qui, aux côtés de l'activité culturelle notable qui se développa dans la région, laissèrent place à la consolidation de quelques États parmi ceux que comptait le Nouveau Monde.

Mise à jour le Mardi, 17 Avril 2007 10:41
 
L'Archéologie en tant qu'espace de réflexion, légitimisation et revendication politique de l'Histoire PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Johana Caterina Mantilla O.   
Samedi, 24 Février 2007 16:55

Comme soudainement, et immédiatement après la reconnaissance accordée par la nouvelle constitution colombienne aux communautées noires et afrocolombiennes en tant que minorités ethniques, le manque de connaissance plus détaillée sur leur histoire parmi la nation en général devint flagrant.

Mise à jour le Mardi, 17 Avril 2007 10:41
 
Bibliographie pour l'Archéologue : Bibliothèque du Musée Weilbauer (PUCE) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Fernando Flores   
Samedi, 24 Février 2007 16:59

Le Musée Weilbauer, situé dans le bâtiment du Centre Culturel de l'Université Catholique de Quito, possède une petite bibliothèque conformée par des restes de la bibliothèque du regretté archéologue P. Pedro Poras, et par des donations d'instiutions culturelles étrangères. Le fonds bibliogrpahique est surtout à caractère archéologique, et les volumes se rapportent essentiellement aux régions andine, mésoaméricaine, amaznonienne et antillaise, sans oublier les oeuvres de nature théorique et méthodologique. Il s'agit là par conséquent d'une source de consultation obligée pour l'étudiant d'archéologie.

Mise à jour le Mardi, 17 Avril 2007 10:40
 
Sur les traces du Chasseur PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Ernesto Salazar   
Samedi, 24 Février 2007 17:03

Alors que je fixais les sangles des chevaux et ramassais le bois pour le feu de camp, Don Cristóbal écoutait les moindres sons du páramo. C'était un chasseur en bonne et dûe forme, qui devinait le gibier dans l'air et dans les branches cassées. Et il calculait même quand est-ce qu'un animal était passé, par le seul fait d'apercevoir les traces de ses pattes dans la boue. Il avait toujours sur lui une vieille carabine avec des cartouches péruviennes et, pour lui, exiger qu'on lui fasse payer sa pièce était aussi important que de ramasser la cartouche utilisée pour la charger de nouveau.

Mise à jour le Vendredi, 12 Février 2010 06:10
 


^  top