Close

Incógnita

Incógnita Incógnita (Énigme), c'est le nom que nous avons donné à l'effigie qui préside et veille sur le site Arqueología Ecuatoriana, depuis toutes les fenêtres. Son origine est anecdotique, comme presque tout d'ailleurs dans la pratique archéologique équatorienne. Il s'agit d'une pièce unique, sans contexte connu, tombée entre nos mains de façon très paradoxale.

Interprétation iconographique

Silla Manteña

Revues Apachita Apachita 6
Apachita n°6
Le rêve de Jijón PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Josefina Vásquez   
Mardi, 06 Mars 2007 13:13

L'Université Catholique devrait s'enorgueillir de compter de deux musées dont les pièces archéologiques proviennent de contextes d'origine, mises à jour par des chercheurs nationaux reconnus. Don Jacinto Jijón y Caamaño (1890-1950), précurseur de la recherche archéologique formelle en Équateur, laissa un héritage inestimable en publications et surtout, à travers sa collection archéologique, originaire des fouilles qu'il réalisa dans le centre des Andes Septentrionales et sur les littoraux péruvien et équatorien. Des années plus tard, le Père Pedro Ignacio Porras (1913-1990), pionnier dans la recherche sur l'Amazonie, fit également une contribution à travers un échantillon extrait de ses recherches et voyages à travers les forêts d'Équateur, et la collection des époux Eugenia et Hilda Weilbauer, qui donnèrent leur nom au musée que nous connaissons aujourd'hui.

Mise à jour le Mardi, 17 Avril 2007 10:14
 
La citation PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Ernesto Salazar   
Mardi, 06 Mars 2007 13:15

"Dans son travail, l'archéologue équatorien ne peut se reposer un seul jour: il doit être constamment vigilant, pour qu'aucune découverte ne lui passe sous le nez, aussi insignifiante fût-elle; car l'observation d'un ustensile domestique peut être le déclic pour retracer d'entre les ténèbres du passé, l'origine d'un peuple".

Federico González Suárez, Notes archéologiques (1915), in Histoire Générale de la République de l'Équateur, 1969, 1: 776. Maison de la Culture Équatorienne, Quito.

Mise à jour le Vendredi, 12 Février 2010 06:13
 
"Peuples navigateurs du littoral équatorien": une exposition archéologique au MAAC de Guayaquil PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Catherine Lara   
Mardi, 06 Mars 2007 13:19

La portée commerciale et technologique du premier port du pays dépasse sans aucun doute les techniques de navigation pré-inca du littoral équatorien. Néanmoins, la Banque Centrale de l'Équateur a décidé de rendre hommage aux premiers navigateurs nationaux, à travers l'exposition "Peuples Navigateurs de l'Équateur", présentée au Musée Anthropologique et d'Art Contemporain de Guayaquil, récemment inauguré. De fait, la technologie "navale" de nos ancêtres révèle une fascinante richesse culturelle, digne d'admiration et d'intérêt scientifique, comme nous le verrons ci-dessous grâce à un bref parcours à travers l'exposition.

Mise à jour le Vendredi, 12 Février 2010 06:03
 
Archéologie à l'équatorienne PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Florencio Delgado   
Mardi, 06 Mars 2007 13:33

Bien que l'archéologie équatorienne ait déjà une longue trajectoire, elle s'est principalement nourrie de contributions étrangères. L'archéologie pratiquée par les Équatoriens a tout d'abord été entre les mains de représentants fortunés des élites de Quito et Guayaquil, et de l'Église (Delgado 2005). Sur le littoral, le groupe de Guayaquil, conformé par des amateurs dirigés par Carlos Zevallos Menéndez, surgit à partir des années 60. L'un d'eux, Jorge Marcos, lié au secteur des finances de Guayaquil, fit son doctorat à l'Université d'Illinois, sous la tutelle de Donald Lathrap. Vers la fin des années 70, un petit groupe de compatriotes émigra vers la France, et tous revinrent forts de connaissances académiques dans le domaine de l'archéologie. Ce groupe, conformé par un chercheur originaire de Quito et trois de Cuenca, s'est concentré sur l'étude des cultures de l'Azuay, Esmeraldas et Quito (Almeida, Idrovo, Valdez et Salazar). Pendant un certain temps, tous trois ont collaboré avec le Musée de la Banque Centrale, ainsi qu'avec l' Université de l'Azuay, l'Université Catholique de Quito, et l'Université Publique de Cuenca.

Mise à jour le Mardi, 17 Avril 2007 10:12
 
Arqueología Suramericana PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Ernesto Salazar   
Mardi, 06 Mars 2007 13:35

Les numéros de la revue Arqueología Suramericana (Cristóbal Gnecco et Alejandro Haber éditeurs), publiés par les universités du Cauca (Colombie) et Catamarca (Argentine), avec l'appui du Congrès Mondial d'Archéologie, sont actuellement en circulation.

N. 2 (vol.1), pp 151-298. Juillet 2005
N. 1 (vol 2), pp 1-163. Janvier 2006

Prière de s'adresser à l'Éditeur de l'Apachita. Il ne reste que quelques exemplaires disponibles. Coût: 5.00 US$ le numéro.

Mise à jour le Vendredi, 12 Février 2010 06:10
 
Le "pucará" de Quitoloma PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Julio Mena Tapia   
Mardi, 06 Mars 2007 13:37

Les "pucaráes" sont des forteresses de nature militaire, qui se trouvaient réparties tout au long de la sierra andine. Elles sont aussi connues sous le nom de "churos", par la présence de fosses qui entourent les sommets des collines, d'où il est possible d'avoir une large visibilité des parages, pour le contrôle de mouvements commerciaux ou de troupes ennemies. Le "pucará" de Quitoloma (paroisse de Cangahua), certainement le plus grand de la Sierra Nord, appartient à un grand complexe de plusieurs fortifications, appelé Pambamarca. Les premières nouvelles de ce complexe nous viennent de la Mission Géodésque Française qui, entre 1735 et 1744, y établit un des points topographiques pour la mesure de l'arc méridien (d'où l'appellation de "Francés Urcu" attribuée à ce mont pendant un certain temps).

Mise à jour le Mardi, 17 Avril 2007 10:11
 
Des pilleurs à une heure de Quito PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Paúl Vallejo Hidalgo   
Mardi, 06 Mars 2007 13:39

Il est intéressant de constater que tout juste à une heure de Quito, il est possible de trouver des objets anciens d'une très grande valeur, fabriqués par les cultures autochtones qui habitèrent la région noroccidentale de la province de Pichincha, il y a de cela quelques centaines d'années.

Mise à jour le Mardi, 17 Avril 2007 10:11
 
Pañacocha PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Ernesto Salazar   
Mardi, 06 Mars 2007 13:41

Lors d'une prospection archéologique, je suis en train de marcher dans les forêts du Napo avec deux Quichua, Omar, et un jeune tout juste sorti de la conscription, qui porte un T-shirt noir avec une tête de mort entre deux os en croix. Je regarde le T-shirt pendant un moment, et le jeune m'explique qu'il a fait la conscription militaire dans le commando de l'armée attaché à la jungle. Je veux bien le croire, parce que le jeune se déplace tel un félin dans la végétation foisonnante.

Mise à jour le Vendredi, 12 Février 2010 06:07
 
Nouvelles fraîchement cueillies PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Ernesto Salazar   
Mardi, 06 Mars 2007 13:45

Musée du mammouth

L'information sur le projet de la Mairie de Bolívar d'étblir un Musée ou Parc du Mammouth s'est diffusée dans la presse. Cette initiatve qui cherche à protéger les riches gisements fossilifères du canton est certes louable. Cependant, il semblerait que les promoteurs du Parc soient en train de travailler sans assistance technique, car le mammouth n'a jamais existé en Équateur. Sur le continent américain, la distribution géographique de ce proboscidien est limitée à l'Amérique du Nord, juste jusqu'au Méxique. D'autre part, l'Amérique du Sud et l'Équateur furent peuplés par d'autres proboscidiens, les mastodontes, qui est l'espèce existante dans les gisements de Bolívar. D'où l'incongruité du fait que la Mairie de Bolívar, ayant des mastodontes, prétende faire un parc et un monument au.... mammouth!!! Difficile à comprendre, à moins que le mammouth ne soit venu d'Amérique du Nord, dans le lot de la ZLEA.

Mise à jour le Vendredi, 12 Février 2010 06:09
 
Événements PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Ernesto Salazar   
Mardi, 06 Mars 2007 13:48

24-27 janvier. Le "II Cours de Formation pour la protection et le contrôle du trafic illicite du patrimoine culturel équatorien", organisé par l'UNESCO, la Direction Nationale de la Police Judiciaire et de Recherche, el le Bureau Central National d'Interpol Quito, a eu lieu. Archéologues et experts dans le contrôle du trafic illicite de biens culturels ont présenté les aspects historiques, archéologiques et légaux du patrimoine cuturel en danger.

Mise à jour le Vendredi, 12 Février 2010 06:15
 
En circulation... PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Ernesto Salazar   
Mardi, 06 Mars 2007 13:51

Archila Montañez, Sonia, 2005, Arqueobotánica en la amazonía colombiana. Un modelo etnográfico para el análisis de maderas carbonizadas. FIAN -Uniandes -CESO,Bogotá.
Chaumeil, Jean-Pierre; Roberto Pineda Camacho; y Jean-François Bouchard, eds., 2005, Chamanismo y sacrificio. Perspectivas arqueológicas en sociedades indígenas de América del Sur. FIAN/IFEA, Bogotá.
Chacón Zhapán, Juan, 2005, Guacha opari pampa. Plaza donde se origina la gente cañari. Casa de la Cultura Ecuatoriana, Cuenca.
Funari, Pedro Pablo; y Andrés Zarankin, eds., 2004, Arqueología histórica en América del Sur. Los desafíos del siglo XXI. Ediciones UniAndes, Bogotá.
Guinea, Mercedes, ed., 2004, Simbolismo y ritual en los Andes septentrionales. Ediciones Abya-Yala, Editorial Complutense, Quito, Madrid.
Guffroy, Jean, 2004, Catamayo precolombino. IFEA, IRD Éditions, Paris, Universidad Técnica Particular de Loja, Banco Central del Ecuador, Loja.
Idrovo Urigüen, Jaime, 2004, Aproximaciones a la historia antigua de la bio-región del Chanchán. Municipalidad de San Pedro de Alausí, Alausí.
Lozano Castro, Alfredo, 2004, Recuperación del espacio perdido. Liripampa capital ancestral puruhá. Editorial Pedagógica Freire, Riobamba.
Macías Núñez, Edison, 2004, Un rey llamado Atahualpa. Comisión Nacional Permanente de Conmemoraciones Cívicas, Quito.
Marcos, Jorge, 2005, Los pueblos navegantes del Ecuador prehispánico. Abya-Yala / ESPOL, Quito / Guayaquil.
Valdez, Francisco, ed., 2006, Agricultura ancestral, camellones y albarradas. Contexto social, usos y retos del pasado y del presente. Editorial Abya-Yala, IRD, IFEA, Quito.
Journal Storage (Jstor)
The Scholarly Journal Archive


La Bibliothèque de la PUCE vient d'acquérir l'archive Jstor de revues spécialisées online. Nos suggestions :
American Journal of Archaeology
American Antiquity
American Journal of Archaeology
Archaeological Reports
Journal of Field Archaeology
World Archaeology
American Anthropologist
Annual Review of Anthropology
Ethnohistory
Current Anthropology

Mise à jour le Vendredi, 12 Février 2010 06:08
 
Scénarios anciens II PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Ernesto Salazar   
Mardi, 06 Mars 2007 13:56

Une grande partie de la perception publique des archéologues vient des films, perception il est vrai assez distorsionnée qui nous laisse parfois en très mauvaise posture, ou, pire encore, presque toujours en tant que pilleurs au lieu de scientifiques.

Mise à jour le Vendredi, 12 Février 2010 06:10
 


^  top