Close

Incógnita

Incógnita Incógnita (Énigme), c'est le nom que nous avons donné à l'effigie qui préside et veille sur le site Arqueología Ecuatoriana, depuis toutes les fenêtres. Son origine est anecdotique, comme presque tout d'ailleurs dans la pratique archéologique équatorienne. Il s'agit d'une pièce unique, sans contexte connu, tombée entre nos mains de façon très paradoxale.

Interprétation iconographique

Silla Manteña

Revues Apachita
Apachita

Dans la culture andine, l'apachita est un endroit situé au bord des chemins, généralement en haute montagne, où les voyageurs déposaient une pierre en remerciement aux "apus", pour leur avoir accordé un voyage tranquille. "Apachita" est le bulletin de divulgation archéologique préparé par le Laboratoire d'Archeólogie de l'Université Catholique Équatorienne (siège de Quito), avec la particpation des étudiants. Chaque bulletin est un caillou intellectuel recueilli dans le but de construire une base de préparation académique solide pour les futurs archéologues. Malgré son apparence modeste, "Apachita" s'est diffusée assez rapidement, circulant dans la communauté universitaire de l'Université Catholique de Quito, les institutions culturelles, les moyens de communication, les archéologues et le public intéressé. Nous mettons à présent à disposition des internautes le contenu des numéros déjà publiés, convaincus que l'accueil qui lui sera fait sera aussi enthousiaste, tout comme l'effort que nous fournissons dans la préparation de chaque bulletin.

Éditeur : Ernesto Salazar



L'ehthnie Chimba dans l'archéologie équatorienne PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Juan Andrés López   
Samedi, 24 Février 2007 15:43

La première référence historique sur les Chimbos provient d'une description faite par Cieza de León (1548), dans le cadre d'un voyage qu'il fit dans l'actuelle province de Bolívar. D'après Cieza, les Chimbos parlaient le "kechwa", d'où le fait que certains auteurs considèrent le peuple en question, comme originaire de Cuzco. D'autres chercheurs ont spéculé autour du fait que les Chimbos soient des "mitimaes incas", amenés directement depuis Cuzco quand l'empire était gouverné par Huayna Cápac. Cependant, le pays chimbo, d'après Juan de Velasco, n'était pas une société homogène, vu qu'autour de son lieu d'occupation "plus principal" existaient d'autres groupes ou ayllus: Azancotos, Chapacotos, Chimas, Guanujos, Guarandas, parmi les principaux d'entre eux. Ces tribus, et d'autres encore, conformaient le pays chimbo ou "état moyen", selon Velasco, conformé par douze tribus inégales.

Mise à jour le Mardi, 17 Avril 2007 10:46
 
La citation PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Ernesto Salazar   
Samedi, 24 Février 2007 15:40

"Je garde la conviction que tous les peuples sont capables d'acquérir leur maturité, ainsi que l'expérience indispensable à l'exercice de leur liberté; mais il est nécessaire qu'ils sentent que le chemin vers la liberté passe par la culture".

Paul Rivet, dans “Independencia y Libertad”, Boletín de Informaciones Científicas Nacionales; 1958, 86: 46-50

Mise à jour le Vendredi, 12 Février 2010 06:16
 
Éditorial PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Ernesto Salazar y Josefina Vásquez   
Samedi, 24 Février 2007 15:38

L'archeólogie est une science de laboratoire et de terrain. Et il s'agit certainement d'un avantage si l'étudiant fait un efort pour connaître le pays archéologique qui sera dans quelques années son objet d'étude. L'École d'Anthropologie compte d'un groupe réduit mais enthousiaste d'étudiants en archéologie, qui a fait l'effort de partager avec ses camarades de l'École et de la Faculté ses petites aventures et ses premières armes dans le monde de la science. C'est pour cette raison que les Professeurs avons décidé de soutenir cette initiative, qui s'imprime aujourd'hui dans un petit bulletin informatif, pertinemment baptisé du nom de Apachita.

Mise à jour le Mardi, 01 Septembre 2009 02:54
 
<< Début < Précédent 11 12 13 Suivant > Fin >>

Page 13 sur 13

^  top